DIFFICILE: AFRIMARKET FERME SES PORTES !

La plate-forme d’e-commerce française implantée en Afrique francophone, Afrimarket ne connaître pas de Happy end. La success story des fondateurs Rania Belkahia et Jeremy Stoss est sur le point de prendre fin avec la mise en liquidation de la start-up.

Il se trouve qu’Afrimarket n’a pas résisté à la « puissance financière » du géant du leader de secteur, Jumia.
En fait, suite en un audit, les investisseurs pressentis pour injecter 20 millions d’euros dans la start-up se sont retirés.

Un coup dur pour Afrimarket dont le développement avait séduit plus d’un.
La start-up qui recherchait des capitaux pour nourrir sa croissance, se voit malheureusement contrainte de mettre clé sous porte.

« Dans le courant de l’année dernière, nous avons commencé à chercher des investisseurs pour un tour de table de 20 millions d’euros et nous sommes entrés en discussions avec plusieurs fonds. Nous étions en due-dil (process d’audit pré-levée) avec plusieurs acteurs. Deux d’entre eux se sont positionnés dans la dernière ligne droite, mais nous ont lâché au milieu de l’été. Le principe d’une start-up est que si on ne la finance pas, elle s’arrête. », explique Rania Belkahia.

Notons qu’Afrimarket c’est 50 millions d’euros d’investissement depuis 2013 (levées de fonds, concours bancaires et chiffre d’affaires).

Avec cette liquidation de la start-up, se sont 250 personnes qui se retrouvent au chômage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =